Page 1 - revue_N30_juillet_2020
P. 1

www.grasco.eu                                                                         Parution trimestrielle
         www.larevuedugrasco.eu                N°30— juillet 2020                                         Gratuite
                                                                                                    ISSN 2272-981X



                      EDITORIAL                                                     SOMMAIRE

                      FRANÇOIS FALLETTI                                        ÉDITO1

                      ANCIEN PROCUREUR GÉNÉRAL DE PARIS, MEMBRE DU COMITÉ      INTERVIEW :
                      SCIENTIFIQUE DE LA REVUE DU GRASCO                       MARYVONNE  LE  BRIGNONEN,  DIRECTEUR  DE
                                                                               TRACFIN4
         « Oh, Temps, suspends ton vol ! » Une bonne partie de l’Humanité aurait  DOCTRINE JURIDIQUE
         sans doute boudé ces derniers mois la supplique du poète et appelé les  QUEL CADRE LÉGAL POUR LUTTER EFFICACEMENT
         heures propices à reprendre rapidement leur cours.                    CONTRE  LA  CONTREFAÇON  CRIMINELLE  ?  PAR
                                                                               MARION BRIATTA
         Indifférentes à tout romantisme, les organisations criminelles n’ont pour  DOCTRINE SCIENCES CRIMINELLES
         leur part guère ralenti leur inlassable course au profit. Elles se sont vite  LA TRANSPARENCE FISCALE : DIX ANS D’AVANCÉES ?
         adaptées au nouveau contexte mondial, s’employant à immiscer leurs ten-  PAR MATHILDE SABOURET
         tacules dans les moindres failles d’un univers déstabilisé. Or, ces vulnéra-  LES ENTREPRISES ACTRICES DE L’ANTICORRUPTION
                                                                               PAR NATHALIE KALESKI
         bilités furent nombreuses.
                                                                               LA POURSUITE DES CYBERCRIMINELS EN 2020 PAR
         Aux pénuries de masques répondirent rapidement des offres, parfois fic-  JACQUES MARTINON
         tives, de matériels impropres ou issues de vols ou de braquages commis   DU CÔTÉ DES PRATICIENS
         en bande, parfois bien loin des lieux de revente. Des invitations en forme   ÉLÉMENTS STATISTIQUES SUR LA TRAITE DES ÊTRES
                                                                               HUMAINS EN FRANCE PAR AMANDINE SOURD
         de collectes au bénéfice des soignants ont été lancées pour abuser des per-
         sonnes désireuses de marquer leur solidarité.                         REGARDONS AILLEURS
                                                                               LA POLITIQUE CRIMINELLE AU SÉNÉGAL À L’AUNE
         L’invitation à un recours massif au télétravail fut un temps béni pour les   DE LA LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITÉ PAR
                                                                               THIERNO AMADOU NDIOGOU
         auteurs  de  fraudes  sur  internet,  qu’il  s’agisse  d’escroquerie  aux  prési-
                                                                               CRIMINOGÉNÉITÉ  DU  FOOTBALL  PROFESSIONNEL  :
         dents, de rançongiciels, d’attaques de sites privés ou publics.       CONSIDÉRATIONS À L’AUNE DES AFFAIRES SECOUANT
                                                                               LA BELGIQUE PAR MICHAËL DANTINNE
         Certes, la raréfaction des transports et les limitations de circulation décou-

         lant des divers confinements ont un temps compliqué certains approvi-

         sionnements, notamment en produits stupéfiants, provoquant la hausse

         de leur prix. Elles ont aussi exigé une adaptation des modes d’achemine-
         transportant des denrées alimentaires ou des produits sanitaires. Comme
         ment,  par  exemple  par  un  report  des  go  fast  vers  des  semi-remorques

         pour  les  activités  licites,  ces  circonstances  si  particulières  auront  sans
         doute favorisé sur la durée un recours à des modes de distribution ap-
         puyés sur les réseaux cryptés, marquant le développement de « drive « et
         de livraisons « uberisées » à domicile, tout en stimulant la tendance à la
         cannabiculture  de  proximité.  Au  demeurant,  le  trafic  de  rue  des  stupé-
         fiants, un temps fortement contracté, n’a jamais cessé et est vite remonté
         en puissance, alors que le retour vers des conditions normales a vite vu
         réapparaitre, avec des règlements de comptes sanglants, les cambriolages
         et braquages que ne favorisaient guère des artères désertées.
         Cette formidable capacité d’adaptation, fondée sur l’observation que
         la nature a horreur du vide, n’est pas une nouveauté. On l’a relevée au
         cours de toutes les guerres et périodes troublées qui ont d’ailleurs per-
         mis à certaines organisations criminelles de traverser les plus grandes
         secousses de l’Histoire, voire de se renforcer au cours de ces périodes.


                                                                                                              1
                                                      N 30– Juillet 2020
                                                       °
   1   2   3   4   5   6