Page 8 - revue_N34_juillet_2021
P. 8

l’offre de stupéfiants se caracté- désormais complétée par l’herbe  recte  entre  le  Pérou,  l’Équateur
         rise  par  la  quantité  de  produits  de cannabis issue de la cannabi- et Dunkerque.
         prêts  à  être  vendus  à  un  prix  culture  pratiquée  sur  le  terri-  En  quête  permanente  d’efficaci-
         donné.  Le  marché  atypique  que  toire national. En plein essor de-  té  et  de  profits,  les  trafiquants
         constitue  celui  des  stupéfiants  puis  quelques  années,  et  porté   de stupéfiants adaptent les vec-
         dépend ainsi principalement des  par  l’image  d’un  «  produit  plus   teurs d’acheminement aux quan-
         capacités de production des pro- naturel  »,  ce  phénomène  s’est    tités  de  produits  stupéfiants
         duits  illicites  et  de  la  logistique  accéléré  depuis  2016  et  place  la   transportées. Ainsi, le fret légal,
         permettant  leur  acheminement  France  parmi  les  pays  produc-     maritime,  routier  et  aérien,  est
         vers les zones de consommation.  teurs de ce produit illicite. En sont   privilégié  pour  acheminer  de
                                            des indicateurs, les saisies de plus
         Proche des zones de production                                        grosses  quantités,  la  masse  des
         des  produits  stupéfiants,  voi-  de 110 000 pieds de cannabis et le   échanges  commerciaux  interna-
         sine  des  portes  d’entrée  de  la   démantèlement de 3 148 sites de   tionaux  limitant  les  risques  de
         drogue en Europe et territoire de   culture en 2020.                  contrôle. À côté des caches clas-
         transit  et  de  rebond,  la  France   Avant leur diffusion sur le marché   siques  (coque  du  bateau,  cache
         est  géographiquement  située  au   français,  les  produits  stupéfiants   aménagée dans les camions, etc.),
         carrefour  des  trafics  de  stupé-  provenant  de  l’étranger  emprun-  des  techniques  de  dissimulation
         fiants. Dans ce contexte, l’offre de   tent  quotidiennement  des  routes   plus  élaborées  consistent  à  don-
         drogues sur le marché métropoli-   et  des  vecteurs  dont  la  diversité   ner  à  la  drogue  la  même  appa-
         tain et ultramarin est abondante.    favorise  la  fluidité  de  l’approvi-  rence  qu’une  marchandise  légale

         La  forte  disponibilité  de  canna-  sionnement.                     pour  la  rendre  «  invisible  »  et
                                                                               rendre nécessaire le recours à un
         bis, cocaïne, héroïne et drogues   Au-delà  de  leur  multiplicité,  les  test ou une analyse en laboratoire
         de synthèse sur le marché fran-    routes  de  la  drogue  se  caractéri- pour  identifier  formellement  le
         çais est assurée par une produc-   sent également par leur constante  produit stupéfiant. En outre, dans
         tion  mondiale  maintenue  à  un   évolution. La  faculté  des  groupes  un  but  d’approvisionnement  ra-
         niveau  élevé  durant  la  dernière   criminels  à  s’adapter  en  perma- pide  et  régulier  du  marché  fran-
         décennie.  Outre  l’augmentation   nence  aux  contraintes  (instabilité  çais,  le  recours  à  des  moyens  de
         des  surfaces  cultivables  et l’amé-  géopolitique,  conflits  armés,  me- transports  dédiés  et  autonomes
         lioration  du  rendement  grâce  à   sures de restriction de circulation,  donne  lieu  à  des  modes  opéra-
         des  techniques  innovantes,  la  ca-  contrôles  renforcés,  etc.)  et  aux  toires variés : « go-fast » et « go-
         pacité  à  produire  est  renforcée   opportunités  (ouverture  de nou- slow » avec des véhicules rapides
         par  la  localisation  de  certaines   velles  lignes  aériennes  ou  mari- roulant à vive allure sur le vecteur
         étapes  de  production  au  plus   times,  de  nouvelles  plateformes  terrestre et maritime pour la pre-
         près  des  zones  de  consomma-    logistiques, etc.) participe forte- mière  méthode  et  des  véhicules
         tion  européenne  et  française.   ment à l’entrée massive des pro- classiques  se  noyant  dans  la
         Que ce soit avec des laboratoires   duits  stupéfiants  en  France.  À  masse  en  circulant  à  vitesse  nor-
         clandestins  de  conversion  de    titre d’exemple, pour acheminer  male  pour  la  seconde,  utilisation
         cocaïne  ou  d’héroïne,  ou  bien   le  cannabis  en  France  depuis  le  d’avions  privés  empruntant  des
         avec  la  cannabiculture,  la  pro-  Maroc,  les  trafiquants  mettent  à  aérodromes  secondaires  moins
         duction  de  drogues  s’exporte    profit  la  hausse  significative  des  contrôlés,  etc.  Enfin,  des  envois
         ainsi  au-delà  des  zones  tradi-  capacités du port de Tanger grâce  massifs  de  petites  quantités  de
         tionnelles que sont la région an-  au  projet  «  Tanger  Med  II  »,  de  stupéfiants  alimentent  le  marché
         dine pour la cocaïne, l’Afghanis-  même  que  l’ouverture  en  2017  français,  via  notamment  des  en-
         tan  pour  l’héroïne  ou  le  Maroc   d’une ligne directe « Morocco Ex- vois  postaux  ou  des  passeurs
         pour le cannabis. À cela s’ajoute   press » reliant ce même port à ce- transportant la marchandise dans
         la fabrication de drogues de syn-  lui  de  Marseille-Fos.  Concernant  des bagages ou in corpore, princi-
         thèse  historiquement  bien  im-   la  cocaïne,  les  trafiquants  peu- palement pour la cocaïne en pro-
         plantée  en  Europe,  notamment    vent  désormais  atteindre  direc- venance  de  Guyane  et  la  résine
         aux Pays-Bas et en Belgique.
                                            tement  le  marché  français  de- de  cannabis  en  provenance  du
         Cette offre abondante de drogues  puis l’Amérique latine grâce à la  Maroc.  Les  trafiquants  adoptent
         en  provenance  de  l’étranger  est  nouvelle  liaison  maritime  di- ainsi la stratégie de saturation des


         8

                                                        °
                                                       N 34– Juillet 2021
   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13