Page 14 - revue_N34_juillet_2021
P. 14

notamment  pour  une  jeunesse  tantes.  Si  un  grossiste  peut  ga-
          sans  qualification  profession- gner 400 000 euros par an , un
                                                                        6
          nelle, refusant de s’insérer dans  jeune  guetteur,  souvent  adoles-
          l’économie  légale  par  des  em- cent,  gagne  environ  90  euros
          plois non qualifiés (salaires très  par  jour  et  un  vendeur  environ
          faibles,  conditions  de  travail  150  euros.  La  nourrice,  quant  à
          pénibles ),  être  dealer  constitue  elle,  peut  être  rémunérée  à  hau-
                  5
          un  mode  de  vie  alternatif  at- teur  d’un  millier  d’euros  par
          trayant.  Afin  de  gravir  l’échelle  mois . Cette économie des « cages
                                                 7
          sociale du trafic de stupéfiants,  d’escalier  »  permet  donc  à  ces
          l’usager-revendeur  use  de  son  délinquants  de  se  procurer  des
          ancrage territorial dans le quar- revenus  ou  de  les  compléter
          tier  où  il  officie  pour  monter  pour faire face à leurs dépenses
          progressivement dans la hiérar- courantes  et  celles  d’un  foyer
          chie  du  réseau  et  devenir  un  familial parfois élargi. L’argent de
          trafiquant d’envergure.           la  drogue  permet  aux  groupes
                                            criminels  de  mobiliser  aussi
          Parmi  les  contre-valeurs  propo-
          sées par les trafiquants de stupé-  bien  les  populations  les  plus
          fiants, la promesse d’une rémuné-  précaires et vulnérables à la re-  Notes :
          ration élevée apparaît comme un   cherche d’une économie de sur-     1. Au 1er avril 2021, 3936 points de deal sont re-
                                                                                 censés sur le territoire national.
          élément majeur. Quel que soit le   vie,  que  des  personnes  simple-  2. Ces  équipes  spécialisées  peuvent  grouper  les
          niveau  de  responsabilité  dans  la   ment  attirées  par  un  niveau  de   importations  de  produits  stupéfiants  de  plu-
          chaîne,   pourtant   hiérarchisée,   vie plus élevé.                   sieurs groupes criminels. Sur les sorties de con-
                                                                                 teneurs des équipes dédiées peuvent être solli-
          chaque  intervenant  perçoit  une  S’instaure   une   logique   de     citées pour récupérer la cocaïne.
          rémunération supérieure à celle  « gagnant-gagnant » entre  cette    3. En  juin  2020,  homicide  d’un  docker  mis  en
                                                                                 examen à la suite d’une saisie d’une tonne de
          espérée  au  titre  d’une  activité  main-d’oeuvre  très  bien  rému-  cocaïne en 2017.
          licite, et s’assure un train de vie  nérée pour occuper le terrain et   4. Les trafiquants obtiennent des informations no-
                                                                                 minatives  issues  des  pièces  de  procédure,
          bien  supérieur  à  celui  auquel il  prendre les risques, et les têtes   qu’ils complètent en suivant les policiers et en
                                                                                 faisant des recherches sur internet.
          pourrait  prétendre.  Même  éloi- du  trafic  gérant  ainsi  leurs  af-
          gnées de celles des grossistes et  faires à distance, sans impacter   5. Article  «  Génération  scarface  »,  Déviance  et
                                                                                 Société, Vol. 28, 2004.
          des premiers intermédiaires, les  la rentabilité de leur activité. La
                                                                               6. Claire DUPORT, « De l’argent facile », Mou-
          rémunérations  des  intervenants  manne  financière  générée  est      vements, n°86, 2016.
          au bas de l'échelle (guetteurs, bar- telle que les coûts induits par le  7. Étude « L’argent de la drogue en France : Esti-
          ricadeurs,  charbonneurs,  nour- niveau élevé des rémunérations        mation  des  marchés  des  drogues  illicites  en
                                                                                 France », Institut national des hautes études de
          rices, etc.) sont  déjà  très  impor- sont absorbés.                   la Sécurité et de la Justice (INHESJ), 2016.









                                                LA REVUE DU GRASCO
         Numéro ISSN : 2272-981X
         Université de Strasbourg, UMR-DRES 7354
         11, rue du Maréchal Juin - BP 68 - 67046 STRASBOURG CEDEX

         Site internet : http://www.GRASCO.eu— http://www.larevuedugrasco.eu
         Adresse mail : information@grasco.eu
         Directrice de la revue du GRASCO : Chantal CUTAJAR

         Rédactrice en chef : Jocelyne KAN
         Rédacteur adjoint—Conception : Sébastien DUPENT


         14

                                                       N 34– Juillet 2021
                                                        °
   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19