Page 15 - revue_N34_juillet_2021
P. 15

CONSTATS ET PRÉCONISATIONS



                               ET SI LA PROCHAINE PANDÉMIE


                                         ÉTAIT NUMÉRIQUE ?










                    VALÉRIE LAFARGE-SARKOZY

                    AVOCATE ASSOCIÉE, CABINET ALTANA, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA COMMISSION
                    CYBER RISK DU CLUB DES JURISTES





                  ouvrez ce risque que je  chez les acteurs publics et jusque  mains  et  techniques  renforcés,
                  ne saurais voir… serait- dans nos foyers.                   des  coopérations  à  une  échelle
                  on
          C  tenté  de  penser  en                                            supranationale, un arsenal législa-
          constatant, avec amertume, com-   Les  cyberattaques  inquiètent  et   tif  adapté,  etc.  Par-delà  les  ré-
          bien la prise de conscience de ce   pour  cause,  leur  poids  écono-  ponses  possibles,  demeure  une
          qui  est  sans  conteste  l’un  des   mique  cumulé  les  positionne   évidence : le fonctionnement en
                                            comme la 3  économie mondiale
                                                        e
          risques majeurs du 21 ème  siècle –   derrière  celle  des  États-Unis  et   réseaux contraint à un éveil col-
          le  risque  cyber  –  reste  insuffi-  de la Chine. A été estimé ainsi à   lectif  des  consciences,  car  nul
          sante.  Depuis  de  nombreuses    6  000  milliards  de  dollars  le   ne  peut  se  prétendre  à  l’abri,
          années,  pas  une  semaine  ne    coût  de  la  cybercriminalité  à   dans sa tour d’ivoire. La moindre
          passe, parfois pas un jour, sans   travers le monde pour les entre-  faille,  qu’elle  soit  humaine  ou
          qu’un  événement  ne  nous  en    prises et pour l’année 2021 . La   technique,  interne  ou  liée  à  un
                                                                         1
          rappelle  la  prégnance,  illustrant   sphère  numérique  est  simulta-  fournisseur  ou  un  partenaire,
                                                                              doit, à défaut d’être résolue, être
          parfois tragiquement à quel point   nément « un levier économique,   connue, analysée et anticipée.
          entreprises,  institutions,  États  et   source  de  valeur  (…),  et  source
          particuliers  se  trouvent  désor- de cyberdélinquance » . Une am-  Tous  ces  constats  ont  renforcé
                                                                   2
          mais confrontés à un risque qui  bivalence  qui  sous-tend  une     une conviction ancienne : il est
          s’installe dans notre quotidien…  forme  évidente  de  dépendance,   indispensable  de  faire  collabo-
          et dont le coût, estimé à près de  et donc de vulnérabilité. Preuve   rer  acteurs  publics  et  privés,
          10  000  milliards  de  dollars  par  en  est  qu’en  France,  en  2019,   qu’ils  soient  magistrats,  enquê-
          an à l’horizon 2025, semble dé- 90%  des  entreprises   et,  en     teurs,  professeurs,  représen-
                                                                   3
                                                                            4 tants d’entreprises, assureurs et
          passer  celui  du  risque  clima-  2020,  18  millions  de  Français ,   spécialistes  des  questions  de
          tique. La pandémie de Covid-19    ont  été  victimes  d’un  incident   cyberdéfense.  Cela  a  été  claire-
          a  certes  contribué  à  accélérer et   cybercriminel.              ment rappelé par le Club des ju-
          faciliter  certaines  attaques,  mais   Face  à  l’ampleur  de  cette  me- ristes,  premier  think  tank  juri-
          ces  dernières  ne  disparaîtront   nace,  les  réponses  sont  à  l’évi- dique français, dans un rapport
          pas avec elle. Le cyberespace, et   dence multiples : des pratiques  publié en avril dernier et intitu-
          ses dangers, se nourrit et se dé-  individuelles  et  collectives  qui,  lé  «  Le  droit  pénal  à  l’épreuve
          veloppe  chaque  jour.  Il  a  pour   pensées  dans  un  écosystème  des  cyberattaques  ».  Sur  fond
          cela le plus fertile des terreaux :   global, permettent de se prému- d’analyse  des  dernières  me-
          une  digitalisation  croissante  de  nir  efficacement  contre  les  cy- naces, ce rapport alerte sur une
          nos usages, dans nos entreprises,  berattaques,  des  moyens  hu- situation  obérée,  sans  doute,



                                                                                                            15
                                                       °
                                                      N 34– Juillet 2021
   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20